De la terre battue, des balles jaunes, un court de tennis, un réunionnais et du street art. Tu mélanges tout ça et tu obtiens une fresque murale, que dis-je, une œuvre.

Ça y est, le tournoi Roland Garros 2018 est lancé depuis le 21 mai jusqu’au 10 juin. Hé non on ne va pas te faire de pronostics sur la ou le futur(e) champion(ne) ni te parler des joueurs qu’on verrait bien en finale. On est quand même le jour où la rubrique Art prend la parole alors on va te parler street art dans Roland Garros. En plus, cette année est une édition spéciale.

Qui dit édition spéciale dit événement spécial. Mais lequel?

Premier indice

Pour cette occasion, Jace, artiste graffeur réunionnais, a été invité à user de sa bombe aérosole devant le court renommé le « court 18 ».

Deuxième indice

Il a choisi de réaliser des personnages appelés les « Gouzous », aux apparences d’anges rondouillets dans les nuages avec des raquettes de tennis.

Troisième indice

D’un côté on trouve un volcan, de l’autre La Tour Eiffel.

Quatrième indice

L’un des personnages, et pas des moindre, survole les airs dans un avion.

Cinquième indice

Voici la fresque réalisée.

Alors, tu as trouvé ?

Bon allez on te dit tout.

Cette année 2018 marque le centenaire de la disparition de Roland Garros en 1918.

Cet ancien sportif né à la Réunion était surtout un grand aviateur. Hé oui, si toi aussi tu pensais que Roland Garros était peut-être un ancien joueur de tennis tu te trompes.

READ  LA CULTURE SNEAKERS PASSE DE LA RUE AU PETIT ÉCRAN #4

Le tournoi a alors choisi Jace, artiste réunionnais (d’adoption) pour rendre cet hommage encore plus symbolique. Jace est un artiste qui a commencé à graffer en 1989, à l’âge de 16 ans dans un petit village de l’île de La Réunion. C’était alors tout naturel qu’il soit choisi pour rendre cet hommage. En tout cas, on peut le féliciter pour ce résultat final qui mériterait de rester indéfiniment.

Si tu souhaites admirer sa réalisation, rendez-vous devant le court 18 de la porte d’Auteuil et bon Roland Garros à tous !