« One more chanceeeeeee, baby give me one more chanceeeeeeee, oh yeah yeah yeaaaaaaaahhhhh”!!!

Je sais très bien que chaque adepte de rap des années 90s qui lira cet article fredonnera ce début de refrain, en balançant les bras en l’air, d’avant en arrière, tout en opinant de la tête, le sourire en coin, et surtout sans oublier d’exécuter avec la plus grande précision possible la vibe en fin de refrain de Faith Evans. Eh oui, c’est la manière qu’on utilisait pour se mettre en condition sur les sons « old school », mais seuls les anciens me comprendront lol. Pour les lecteurs et lectrices complètement perdus par cette introduction, une petite explication s’impose : il s’agit tout simplement d’une partie du refrain de la chanson « One more chance » dont l’interprète n’est autre que le très grand « Notorious B.I.G » aka Christopher Wallace. Si vous ne comprenez toujours pas, là j’peux plus rien pour vous!

Le rappeur tristement déchu est devenu la muse de nombreux artistes et notamment des marques de sneakers qui créent de nouveaux produits afin de lui rendre hommage, tout en s’inspirant de son style.  Et c’est ainsi que des collections telles que la « East Coast VS West Coast » de Nike ou la collaboration Coogi & Puma voient le jour. Pour faire honneur au rappeur de la East Coast, Nike a repensé le modèle SB Dunk Low , entièrement en denim y compris le swooch aux bordures éffilochées ; avec une semelle en gomme bicolore et une languette au logo marron et doré. Un modèle simple et sympa qui a du charme. Pour le prix, comptez à peu près 120 euros selon le revendeur.

READ  Sneakers Review : Le début de la dynastie JORDAN

Petit plus : cette collection comprend notamment un nouveau modèle de « Air Force 2 » afin d’honorer TuPac Shakur.

DUNK LOW BIGGIE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puma, contrairement à ses concurrents, a complètement dévié de ses directives artistiques habituelles, changement qui je dois admettre est un vrai régal visuel. En s’alliant avec le sapeur phare des années old school Coogi en 2017, Puma avait opté pour une résurrection de la Puma Clyde et bien sûre, sans grande surprise, avec un imprimé kaléidoscopique, signature de la marque Australienne. Eh ben non, elle n’est pas kainri ! Un deuxième modèle était aussi disponible dans le même esprit, la seule différence étant les couleurs inversées. Je trouve ce modèle super original et hautement stylé ! Vous aurez compris mon niveau d’enthousiasme ! Vous pouvez toujours vous les procurez sur certains sites américains pour un prix avoisinant les 150 euros. Pour sa deuxième édition, l’accent, niveau footwear , est mis sur les « slides » qui sont actuellement vendus sur le site officielle de la marque à 70 euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Credit photos : Puma et Nike