Retours sur un carrière haute en couleurs – Mai 1988, Roland Garros 

Vogue Magazine

A l’aube de l’ouverture du prestigieux tournoi, on a voulu revenir avec vous, sur une des personnalités les plus charismatiques de la sphère Tennis…. Souvenez-vous il y a 30 ans : un ado de 18 ans arborant une magnifique crinière blonde peroxydée fait son entrée sur les courts de Roland GARROS.

Le petit monde policé du tennis est en train de vivre une véritable révolution. « So shocking ! » pensaient certains. Le gamin en short en jean délavé, polo blanc bien trop grand pour lui et air trainer aux pieds, renvoie la balle à grand cri. André Agassi détonne sur la terre ocre. Le kid de Las Vegas vient de lancer sa légende à Paris.

A grand coup de glissades, l’élève de Bollettieri est à l’aube d’une énorme carrière qui le verra remporter tous les titres majeurs du tennis. Mais en ce jour de mai 1988, c’est son look qui fait parler, plus que son palmarès.

Cette tenue assez sobre finalement quand on connait la suite, va marquer les esprits. Jusqu’à présent les tenues pour s’adonner à la pratique de ce jeu de raquette étaient assez limitées esthétiquement parlant. Souvent blanche, neutre et terne. On s’autorisait parfois un peu de couleurs, comme sur le polo Coq sportif de Yannick Noah en 1983. Ou ceux de Wilander, quelques rayures à la Mc Enroe ou Bjorn Borg, mais rien de vraiment excentrique.

Les années 80 ont vu l’émergence de nouveaux joueurs, qui vont permettre au tennis de s’ouvrir et de se populariser. Jusqu’à présent sport élitiste, réservé aux enfants de bonnes familles ayant les moyens de se payer l’équipement, les courts et les coachs. Le tennis va s’ouvrir de plus en plus et les academy vont aider à cet essor. Comme celle de Bollettieri ou d’Arthur Ashe. Mais une fois encore la marque au swoosh va être précurseur et apporter sa pierre à l’édifice. Nike va surfer sur la vague Agassi et apporter un vent de fraîcheur à la discipline. Après le short en jean de 88, va suivre le collant rose et flashy sous le short en jean noir. Sans oublier les Nike Air tech Challenge, (pour moi) juste les plus belles chaussures de tennis.

Image Sole Collector

Véritable rock star à ses débuts, Agassi attendra 1999 pour enfin soulever le trophée à Roland Garros.  Lui qui a toujours été soutenu et apprécié par le public parisien. Son short en jean tout comme le joueur marqueront à jamais leur époque. Comme quoi, l’habit ne fait pas le moine. 

READ  Adidas by UNDEFEATED, une collaboration qui va de l'avant !

Image Sole Collector