Saint-Martin, Saint Barthélémy, Puerto Rico, les Iles Vierges, Saint Domingue, Miami, Martinique, Dominique, Guadeloupe, perles des Antilles et des Etats Unis qui en ce moment soignent leurs plaies suite au passage d’Ouragans. La saison des pluies bat son plein et avec elles les tempêtes s’enchainent. Irma, José, puis Maria se succèdent sur les Caraïbes, tandis que d’autres sont déjà en formation au milieu de l’Atlantique et attendent leur tour. Cela me renvoie à mes années en Martinique. Où je n’ai pas que profité du soleil, de la plage et de tout ce que nous renvoient les cartes postales. Certes ce sont des iles paradisiaques, mais on y travaille également. Comme lorsque j’aidais mon père à « fouiller » la terre sous le soleil martiniquais. Ce n’étais pas si aisé, mais le vivre fut une expérience qui vous marque à jamais. Une sorte de théorie de la relativité mise en pratique. Après cela, mes journées d’école ressemblaient à de longues vacances. Ah l’école aux tropiques… ! Je n’en garde que de merveilleux souvenirs. La récré sous les amandiers au collège. Ou les débats sans fin au milieu de notre banc en ciment à la forme arrondie, afin de mieux embrasser l’énorme « fromager » qui nous protégeait de son regard bienveillant. Ces moments précieux qui me semblaient désuets à l’époque, ont aujourd’hui une saveur toute particulière. Ils m’ont formaté et fait grandir. Ils nourrissent aujourd’hui mes écrits. Donc, dans ces moments difficiles qui frappent les Antilles, je ne peux avoir qu’une pensée émue pour toutes les victimes.

READ  "C'est une expérience unique de porter de nouvelles sneakers" HEBDO RUDYMENTAIRE #34 :

Je ne suis d’ailleurs pas le seul à y être sensible. Puisqu’un élan de solidarité se met en branle pour tenter d’aider au mieux les habitants de ces ilots endommagés. Que ce soit par des collectes de denrées alimentaires ou de fonds, tout y passe. Mais, l’initiative qui a retenu le plus mon attention est celle initiée par plusieurs stars américaines qui ont ainsi eu l’idée de mettre aux enchères leurs paires de « sneakers » sur le site « StockX » afin de récolter des fonds pour les victimes des Ouragans en Floride et au Texas. Le principe est simple, vous pouvez prendre un ou plusieurs tickets dont le montant minimum est de 10 $. Les gagnants sont ensuite tirés au sort, malheureusement les vainqueurs ne peuvent être que des résidents des Etats Unis âgés de plus de 18 ans. Une sorte d’énorme tombola, avec comme lots les Sneakers de Lebron James, Eminem, Pharell Williams, Snoop Doggy Dog, Mark Walhberg, Steve Aoki, 2chainz ou Stephen Curry pour les plus connus. Quoi de plus génial ? Des baskets de luxe ou rares comme les Jordan 4 d’Eminem, les Adidas Pharell HU NMD Pink, le Jordan Formula 23 de Wahlberg. Des petites merveilles comme les « Adidas originals superstar bush » offertes par Snoop ou les Ewing Athletics 33 hi de 2Chainz. Certains offrant également des paires qu’ils ont portées. Presqu’une vingtaine de paires en jeu. De véritables petits trésors à gagner, pour 10$. Cela prouve la générosité de ces personnalités, mais également la place prise par la « sneaker » aux Etats Unis. Les sommes réunies seront versées à la Marshall Mathers Foundation créé par Eminem en 2003. Un beau geste, qui espérons-le, ne sera pas qu’une goutte d’eau dans cet océan de détresse qu’ont connu les deux états.

READ  "Je sais que Jordan lui-même condamnerait ma couardise" Hebdo Rudymentaire #42

Cela me prouve encore que face aux éléments on est peu de chose, mais que la famille « sneakers » sait se rassembler pour y faire face. Et je me dis que finalement, être « sneaker addict » ce n’est pas une maladie, ça permet aussi de s’ouvrir aux autres. Echanger. Discuter. Découvrir d’autres horizons. S’étonner, vivre et partager. Non pas juste la photo de sa dernière acquisition, mais partager des opinions ou des moments forts. Une pointe de fierté vient d’éclairer ma journée. J’ose espérer que les gagnants des lots ne s’empresseront pas de les mettre en vente pour se faire un bénéfice substantiel.