Ah Lisboa ! Pourquoi Lisboa ? Pour ses pasteis, ses bacalhau, son ambiance muito calor. Mais aussi son street art !

Hé oui, si tu ne le savais pas Lisbonne c’est un musée d’art moderne à ciel ouvert ! Et quel ciel! Bleu bleu bleu !

Je reviens d’un séjour à Lisbonne et avec tous les graffitis que j’ai pu y voir je devais te parler de l’un d’eux.

T’en trouves sur le coin d’un mur ou sur toute la façade d’un immeuble ou même sur les fameux trams qui apportent un charme certain à la ville.

J’étais en pleine ascension sur la voie d’un funiculaire. Pendant la rude montée, je voyais au loin ce qui ressemblaient à des graffitis tout le long du mur . Au bout de quelques minutes intenses de travail du fessier, la surprise en valait l’effort et la sueur. Et quelle agréable surprise! Être face à une quinzaine de chefs d’œuvre!

Là, je m’arrête sur ce visage. Encore ? Oui, c’est vrai… encore.

Mais un visage dégage tellement d’émotions que ça captive l’attention. Dans la rue, lorsqu’on croise le regard de quelqu’un, on est attiré non? Par intérêt ou par curiosité, avoue le! … Enfin ce n’est pas le sujet 🙂

Sur ce mur, j’ai vu ce visage timide qui semblait se cacher derrière un nuage de fumée… Il fallait vite capter son regard car on ne sait jamais ce qu’il peut se passer la minute d’après. Il pouvait tourner la tête et s’enfoncer dans ce décor flou. Comme dans un bar où la fumée ardente se répand. Puis les faisceaux lumineux transperceraient la fumée et prendrait sa place … et lui se serait envolé.

READ  Le Coq Sportif s'associe à Opinel pour la Turbostyle

J’aurais dû saisir ce moment plus longtemps… Le lendemain en repassant par ce même chemin, il avait disparu derrière d’autres graffitis, en si peu de temps.

Le street art et son côté éphémère…

Ça m’apprendra, la prochaine fois je prendrai le temps d’admirer plus longuement. « Savoure l’instant présent » on dit. C’est tellement vrai.

Et un autre conseil, prévois une bonne paire de sneakers pour le voyage !