Le M.U.R d’Oberkampf

Ce mur dédié aux street art, où se relaie des artistes pour régaler notre soif de culture urbaine.

Au fait, ça veut dire quoi M.U.R ? Modulable urbain réactif.

On va pas te refaire l’histoire de ce concept qui a vu le jour il ya plus de 10 ans, mais si t’es fan de street art tu te dois de connaître ce mur. Chaque artiste vient y poser son empreinte éphémère. Ce qui définit bien le street art, puisque au bout de deux semaines, un autre artiste prend le relais.

S’enchaîne alors des petits chefs d’œuvres de tout style, tout univers. Du noir au blanc nuancés de gris, des formes plus géométriques ou des personnages style animes, des animaux, des messages engagés et j’en passe.

D’ailleurs, en parlant de messages engagés, aujourd’hui on te présente le numéro #250, MAHN KLOIX.

Cet artiste graphiste de formation aime créer des collages en noir et blanc, sa signature artistique. Ces réalisations représentent souvent des militants, des activistes, ou tout simplement des anonymes mis en scène aux messages politiques ou d’engagement social.

« C’est l’histoire de Shaza & Jimena, deux amantes qui ont dû fuir la désapprobation d’un père et s’échapper de Dubaï où l’homosexualité est passible de la peine de mort… Elles ont ensuite passé quelques jours dans une prison turque avant que le ministère des affaires étrangères espagnol ne les fasse libérer… », raconte MAHN.

Et on a retrouvé ce joli petit couple également sur les quais de Valmy.

Message de tolérance face à l’homosexualité.

READ  La Folie Sneakers - BFM TV

« I can see my future in your eyes », MAHN.