Tout le monde connaît Spike Lee, cinéaste iconique reconnu. Mais est-ce que tu savais que c’était aussi le pitchman de la marque Air Jordan ? Le pionnier de la culture sneakers dans le monde cinématographique ? Celui qui bascula la sneakers à un tout autre niveau ? On t’explique ça avec 5 paires dont il est à l’origine.

Do The Right Thing

Spike Lee, une référence cinématographique à découvrir si tu ne le connais pas déjà. Pourquoi ? Entre autre parce qu’il est à l’origine d’une des scènes les plus cultes du monde de la sneakers au cinéma.
« Do the right thing », son 3è long métrage datant de 1989. Un film évoquant de manière stigmatisée les problèmes raciaux culturels entre la communauté blanche et noire. Ce film est aujourd’hui une référence dans la culture hip-hop, avec ses personnages afro-américains au style vestimentaire des années 80s, baggys, T-shirts XXLs, couleurs vives et radio portée à l’épaule. Un style marquant une époque que Spike Lee a su figer dans le temps.
On ne te spoil pas plus, il faut absolument que tu découvres ce film culte au plus vite.

On va seulement te parler de la fameuse scène qui rend ce film si emblématique dans le monde de la sneakers.
Bugging’ Out se fait détruire sa paire de Air Jordan IV toute blanche par un fan des Celtics en laissant une trace de roue de vélo. Laisse place alors à une scène d’affrontement entre l’afro-américain en Air Jordan face à ce fan blanc des Celtics. Cette scène prend une interprétation des plus engagée, on sent la tension raciale et culturelle à Brooklyn portée par le film.
25 ans plus tard, Spike Lee et Van Monroe décide de sortir une paire customisée pour rendre hommage au film.
Dommage qu’on n’ait pas plus de clichés de cette emblématique paire.

READ  Quand Tracy McGrady fait son entrée au Hall of Fame avec Adidas

 

Voici l’extrait du passage :

Repel Agent Orange

On connaît Spike Lee pour ses films parfois controversés et souvent engagés. Son engagement va au delà de ses films et il nous le fait savoir sur les réseaux sociaux.
Janvier 2017, Trump est élu 45è président des Etats-Unis. Une large communauté de célébrités n’hésite pas à clamer leur protestation lors des Grammy Awards le mois suivant.
Busta Rhymes notamment, ne manque pas de surnommer le nouveau Président l’ « Agent Orange », en référence à l’herbicide dévastateur utilisé lors de la guerre du Viêt-Nam.

Suite à cela, Spike Lee inspiré par cette déclaration décide de créer cette custom de Air Jordan 1 historique en faisant passer un message fort : « Repousser l’Agent Orange », « Résister ».

Et on te l’a déjà présenté sur le compte Instagram SonOfSneakers, Spike Lee a offert au Président Obama une paire de Air Jordan Spizike « Bordeaux » lors d’une soirée de collecte de fonds. Paire offerte dans une boîte en bois portant le sceau présidential et la signature de Michael Jordan.

De Prince à Michael Jackson

Et on termine en musique avec les customs pour Spike Lee et parce qu’il n’y a pas que le cinéma dans la vie.
Lee est aussi un grand fan de musique et pas des moindre. Il a su rendre hommage à Prince pour la « Prince’s Born Day Purple People Party » en arborant ces custom Air Jordan réalisée en collaboration avec l’artiste Van Monroe.

Aussi un grand fan de Michael Jackson, il arbore ces custom Air Jordan 7s à l’occasion de la Première du film documentaire « Bad 25 », du même artiste.

READ  Quand les chanteurs rappeurs inspirent des customs