C’est au cours d’un samedi classique, que nous avons décidé d’aller tester, le FLAKES Bar à Céréales. En plein coeur du quartier Ménilmontant, ce lieu semble tout droit sorti, d’un film des années 90.  Alors que la Son Of Sneakers Family avait décidé de se réunir, nous avions envie de trouver LE lieu qui ressemblait le plus à ce que nous aimions.

C’est chose faite ! Rien qu’en poussant la porte du Bar, on est de suite plongés dans un décor, simple, mais très pop et coloré. Aurions-nous fait un saut dans le temps ?

Qu’à cela ne tienne, on est accueillis par Cindy, la Fondatrice du concept, qui sourire aux lèvres me tend la carte et m’explique le Concept Flakes. En me proposant de choisir dans la Formule, des céréales, un topping et des accompagnements. Plusieurs choix s’offrent à moi, le menu, est très varié pour 4,90€. Je demande à Cindy de me créer un bol de sa propre composition, elle improvise : Rice Kripies Multi-Grains Shaped « Edition Finding Dory  » de Disney/Pixar en topping : Reese’s Pieces + Mini Marsmallows + Hershey’s Chocolate Syrup. Le menu donne aussi droit à un lait BIO fermier. Les quantités sont juste dingues, on est ravis d’en avoir enfin pour son argent !!! 

Le top du top c’est que Flakes a même penser à ceux qui ne boivent pas de lait et propose des alternatives tels que des laits végétaux, et pour les plus gourmands d’entre nous, du fromage Blanc ou de la crème glacée. 

Durant l’attente (très courte) de la création de mon bol, nous avons continué à explorer le lieu, jeux de société, espace dédié au rétro gaming, et à notre grande surprise même les WC donnent le ton : un grand poster des Spice Girls nous accueille…. Le rêve pour une enfant des années 90 comme moi.. Impossible de ressortir de là sans fredonner « If you wanna be my lover, you gotta get with my friends!!« 

READ  L'Urban Film Festival était à la Canopée !

Le FLAKES (95 rue de Ménilmontant) est vraiment un endroit à tester en tant que parisiens, une belle escale qui permet de souffler et de vivre les heures de gloire des annés 90, le temps d’un bol de céréales.

Merci à Willis Yarashii pour les magnifiques photos