À l’occasion du Air Max Day (oui désolée je suis en retard, mais vous me pardonnez), on vous fait un petit retour sur un grand monsieur qui est à l’origine de cette chaussure. Personnellement, les Air Max sont mes modèles préférés chez Nike (gros coup de cœur pour la Air Max 98) alors cela me tenait assez à cœur de vous faire cette présentation. Sans plus tarder, on entre dans le vif du sujet.

 

Qui est Tinker Hatfleld ?

 

Tinker Hatfield est un designer américain à l’origine de la Nike Air Max, la première chaussure à bulle d’air apparente de l’histoire des sneakers. Il nait en 1952 dans l’Oregon, pas loin du siège mondial de la marque Nike qui s’appelait à l’époque Blue Ribbon Sport et qui se contentait de distribuer des runnings japonaises. Passionné de sport, il entre à l’université de l’Oregon où il y fait la rencontre du futur co-fondateur de Nike, Bill Bowerman qui deviendra son coach et son mentor. Quelques années plus tard, en parallèle à ses études, Hatfield assiste Bowerman dans l’élaboration des premières chaussures de sport Nike. Il se rend compte que ce n’est pas qu’un travail de création mais qu’il s’agit de résoudre des problèmes d’athlètes.

 

Ses débuts chez Nike

 

Tinker Hatfield finit ses études en 1976. En 1981 il rejoint Nike Inc. En tant qu’architecte d’entreprise et dessine et crée des espaces de bureau, de vente, ou de salles d’exposition. Il restera à ce poste pendant 3 ans, pour ensuite occuper le bureau d’étude et de développement des sneakers.

READ  Histoire : la creation des marques de sport // Reebok

 

1987, la Air Max 1

 

Hatfield est en voyage à Paris. Il visite le Centre Georges-Pompidou, qui devient sa source d’inspiration, fasciné par les transparences de l’architecture de Renzo Piano et Richard Rogers. C’est là que la technologie Air-Sole va naître. La Air Max One voit le jour. Au départ pas très apprécié des équipes Nike, le designer finit par imposer son invention. Ce qui n’était pas plus mal car cela va permettre à la marque de se construire une forte identité autour de la bulle d’air.

 

Michael Jordan

 

 

Un an plus tard, Hatfield s’associe à l’étoile montante du basketball, Michael Jordan, mais qui faisaitune énorme chute avec la Air Jordan II. Une association qui sonne plus comme un défi, car Jordan songeait à quitter Nike. C’est là que fut créée la Air Jordan III, la première à mi-hauteur, mais également le logo Jumpan par Tinker Hatfield lui-même. À partir de là, une grande collaboration commence car le designer travaillera sur toutes les Air Jordan à l’exception de la XVI, XVII, XVIII, et XIX, ce lui vaudra un retour très attendu sur la Air Jordan XX.

 

On ne pensait pas ça possible

En 1989 sort le film Retour vers le futur 2. L’équipe du film contact Tinker afin de lui confier le projet de créer une sneaker futuriste pour 2015. Parmi tous les concepts listés, c’est celui d’une basket auto-laçante qui sera retenue. Mais le designer de génie ne veut pas en rester là. Le 1er décembre 2017, il revient avec la Nike HyperAdapt 1.0 au prix de 720$, conçues notamment pour les personnes en situation de handicap qui ne peuvent pas lacer leurs chaussures. Cependant, un deuxième modèle devrait arriver d’ici quelques années avec un prix plus abordable.

READ  Retour sur la folie Wotherspoon

 

À ce jour, Tinker Hatfield reste l’un des créateurs le plus brillants de la culture sneakers, même si depuis quelques temps son dévolu se jette sur la création de bateaux.

 

Alors et vous, quelle sneaker avec la technologie Air-Sole préférez-vous ?