A MA FRANCE TALENTUEUSE !

En ce qui me concerne, mon amour pour les sneakers a commencé avec la musique hip-hop des années 90. Et qui dit hip-hop, sous-entends les Etats-Unis, les States. La culture urbaine s’y est répandue comme une trainée de poudre, ce qui a permis aux artistes de la communauté d’être professionnellement plus versatiles et davantage présents dans la Mode et notamment dans la confection de baskets pour notre plus grand plaisir. Et ce fut le début de toutes sortes de collaborations entre marques et artistes dont celles que nous partageons avec nos confrères français. Les médias sont parfois tellement axés sur les évènements outre-mer qu’on en oublie parfois le talent majestueux de nos concitoyens français. Oui, oui, nous aussi nous avons nos prodiges, qui eux aussi ont marqués les mémoires, non seulement par leurs aptitudes artistiques, sportives etc… mais aussi par leur prestance et leur style vestimentaire.

A la barre, nous appelons le premier accusé, aka le chouchou des français, Monsieur Yannick Noah.

Chefs d’accusations : Tennisman hors-pair, unique vainqueur français du Grand Chelem et joueur le plus titré (23 s’il vous plaît)! Il est toujours à ce jour une vraie légende du tennis mais aussi tout un symbole puisque qu’il est notamment l’ambassadeur de la marque au coq hurlant depuis près de trente ans. Pérennité imbattable. Le Coq Sportif et nous te remercions pour les toutes ces émotions. 

                       

Deuxième accusée et la seule femme du groupe : Mme Marie-José Perec.

READ  Hebdo Rudymentaire #20 - Adieu les claquettes chaussettes !

Chefs d’accusations : vitesse gracieuse, triple championne olympique d’athlétisme (et oui, c’est dur dur pour les concurrents). Et bien sûr, elle a fait équipe avec Reebok afin d’évincer ses rivales en un énième de secondes. D’ailleurs depuis leurs délits de fuite involontaires du 400m, les rivales n’ont jamais été retrouvées. Je dis çà, j’dis rien !

                          

Troisième accusé, Messieurs I AM, levez-vous !

Chefs d’accusations : mise en danger de la santé d’autrui en bande organisée, usant de substances musicales hautement toxiques provoquant des symptômes et déhanchés corporels incontrôlables, aussi connus sous le nom de « MIA ». Un groupe de rappeurs marseillais phénoménalement incroyable ! Adidas l’avait bien compris puisque le poids du groupe a considérablement influencé leurs ventes qui en nommant la fameuse Stan Smith dans la chanson mythique « Je danse le Mia » a fait de nombreuses victimes collatérales. D’ailleurs ils sont actuellement en tournée dans toute la France 

Quatrième et dernier accusé, le cadet de la bande, nous demandons à Mr BOOBA de dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité !

Chef d’accusations : Insolence grammaticale, Comportement dangereusement « lunatic » et Flow vigoureusement inégalable. On lui reproche notamment d’opérer en étroite collaborations avec les plus grandes marques dont un des dealers de sneakers des plus effroyables, Nike ; ils avaient été accusés et jugés pour avoir complotés en catimini la création d’un modèle Air Force 1, à la tige en cuir couleur sanguine, la semelle opérant en toute transparence et revendiquant son appartenance à la team galsen , le tout en exhibant avec ostentation le drapeau du Sénégal. L’exclusivité de cette vente ne nous a malheureusement pas permis d’aboutir à une peine, ni de mettre la main sur l’objet du crime qui était une édition limitée et exclusivement vendue dans la boutique de son receleur : information d’un indic du nom de Son Of Sneakers, vérifiée et véridique.

READ  Comme sur des nuages avec On-Running

 

 

Un grand hommage sur un ton ironique mais qui met l’accent sur nos prodiges français, qui peu importe les opinions, sont des modèles de réussites, issus de la culture urbaine. Merci à vous !

 

Nike + booba, 

Adidas IAM 

Le Coq Sportif et Noah 

Reebok et Mary José Perec