Loading...
CommunautéHEBDO RUDYMENTAIRE

Hebdo Rudymentaire #20 – Adieu les claquettes chaussettes !

Ah les vacances, le soleil, la mer, enfin ça dépend du lieu de votre villégiature ; pour moi c’était la piscine. Bref ! Farniente, crème solaire, apéro et tutti quanti, la belle vie en somme. Sauf qu’avec l’été on fait aussi du sport … ou pas. C’est selon nos envies. Malgré tout, le soleil quand il est présent, nous donne envie de sortir nos plus belles paires. Moi en tout cas, j’adore me pavaner à Paris en bermuda et Jordan ; quel que soit le modèle. Quoi de plus gratifiant pour un sneaker addict que de croiser le regard complice d’un autre addict, quand ce dernier pose son regard sur ta dernière trouvaille ? Fierté et joie t’envahissent, jusqu’à ce que ta femme te fasse retomber sur terre en te demandant de l’argent pour s’acheter une petite robe. Non décidément, elle ne me laissera pas profiter de ce petit moment de gloire. Il n’y a plus qu’à aller se poser « au calme » sur une terrasse, les pieds bien en évidence.

Bon ok, je l’avoue ce n’est pas vraiment mon délire, car je me la joue plutôt discret en matière de sneackers. Je porte des Jordan parce que j’aime ça, pas pour en mettre plein les yeux. Même si, comme tout le monde, j’apprécie croiser un clin d’œil complice de connaisseurs. Ma « collection » perso est juste le fruit de mes coups de cœur et de mes souvenirs d’ado. Je ne suis pas dans la conso à tout prix. J’investis uniquement dans celles qui me parlent. Malgré tout, je ne juge pas ceux qui pour un modèle sont capables de squatter le pavé dès 4h du mat, ou qui amoncellent les paires de Jordan 1 par dizaine. Je les comprends et chacun vit sa passion à sa façon. Je sais aussi apprécier une jolie paire bien portée et durant ces vacances j’en ai vu des vraiment belles. Je suis admiratif de l’ingéniosité de certains à mettre en valeur leur bien. C’est comme composer une symphonie sans fausse note. D’ailleurs, je trouve que les femmes dans ce domaine sont de meilleurs maestros que nous. Quoi de plus beau qu’un petit jean retroussé qui montre bien sa nouvelle paire de « Air Vapormax » assortie du petit haut reprenant les couleurs de sa « sneaker », n’en jetez plus « j’achète » … comme dirait un célèbre danseur québécois.  

Par contre avec l’été viennent des modes qui parfois me dépassent. Sans vouloir jouer les anciens combattants ou le père fouettard, car j’ai quand même un seuil de tolérance assez haut. Donc les baskets compensées, les baskets sales, les choix de couleurs douteux, les bas de survêt portés sous le caleçon, voir les joggings de foot au lycée, je peux comprendre. Par contre, les claquettes chaussettes ou socquettes, je ne peux tolérer. C’est une faute de mauvais goût. Enfin une erreur de casting. Ça vaut un carton rouge direct sur tous les terrains de foot. Même nos amis allemands ont arrêté de le faire. Mais vouloir copier les footeux, en mettant ses claquettes même de marque avec ses chaussettes c’est une hérésie. Il faut comprendre que toutes les fautes de mauvais goût, ne sont pas copiables. Un peu de jugeote que diable !! Non, vraiment, ça ne passe pas. Il faut comprendre que les sportifs en claquettes chaussettes le font quand ils sortent de l’entrainement. C’est un moyen rapide de mettre au repos leurs pieds qui sont meurtris après une séance physique. D’ailleurs la plupart du temps ils sont chez eux au moment des faits. Pas dans les rues de Paris. Mon vœux pour l’été 2018 sera que cette mode soit devenue obsolète.